Au coeur de la création

Tournage
Atelier
Tournage
Engobage grande coupe

LA BEAUTÉ DES ENGOBES

« La céramique c’est transmuter en art, à l’aide du feu, ce qui n’était que de la boue… »

Les engobes furent lors de l’invention de la céramique la première technique de décoration. À l’origine un engobe était une argile diluée, trouvée à l’état naturel  et pouvant être utilisée telle quelle pour créer des motifs sur les pots avant cuisson. Au bout de plusieurs millénaires les potiers eurent l’idée et les capacités techniques pour recouvrir d’émail (fine couche de verre) ces engobes, rendant ainsi leurs pots plus  étanches et chatoyants.

Au mitan des années 80 je travaillais depuis plusieurs années pour d’autres céramistes, principalement dans le domaine des hautes températures, grès et cuissons au bois, quand je découvris sur le marché de potier de Cliousclat (Drôme) la technique de la  « Terre vernissée ». La joie simple et ensoleillée de ces décors qui plongeaient leurs racines dans la poterie populaire fut une révélation. J’installai peu de temps après mon atelier à Rennes et commençai d’expérimenter cette technique. Par le jeu des superpositions d’engobes recouverts d’un émail transparent, la richesse picturale se montrait infinie.

Toutes mes pièces sont cuites une première fois pendant 10 heures pour atteindre la température de 1044° (cône Orton 05) puis émaillées et recuites 1 à 2 fois à 1122° (cône Orton 02).

J’utilise un four à gaz de 400 litres de type four à cloche et uniquement les recettes d’engobes que j’ai mises au point.

Fabrication d’un grand plat carré – © Juliet Davis-Dufayard

La Céramique est un mot d’origine grecque, selon Hérodote  keramos signifie « argile », la terre du potier. Dans l’antiquité le quartier des potiers d’Athènes s’appelait le Keramos. Le terme générique de céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre qui ont subi une transformation physico-chimique irréversible au cours d’une cuisson à température plus ou moins élevée.

La Terre vernissée traditionnellement se caractérise par une argile rouge, souvent recouverte d’engobe blanc ou coloré d’oxydes métalliques. Unie ou décorée, la terre vernissée est émaillée avec une glaçure translucide et cuite aux alentours de 1000°C.

Fabrication d’un pasta bowl – © Juliet Davis-Dufayard